Critères

 

Alimentation :
D’où viennent les produits ? Comment sont-ils consommés sur place ? Que deviennent les restes ?

Nous prêtons une grande attention à la provenance des produits utilisés pour alimenter les participants à l’événement. La nourriture doit être de saison (pas de fraises en hiver !), locale (encourager les petits producteurs), avec une préférence pour le bio/équitables.

Nous regardons la manière de distribuer la nourriture. Celle-ci doit être le plus possible servie avec des ustensiles réutilisables ou compostables (assiettes, couverts, gobelets…). Les assiettes en carton, gobelets en plastiques et petites bouteilles d’eau sont donc à éviter car ils produisent un grand nombre de déchets inutiles.

Une alimentation collective est particulièrement appréciée car elle permet de cuisiner un volume adapté de nourriture pour tous les participants avec un minimum de déchets.

Nous vérifions ce qu’il advient des denrées non consommées, la meilleure pratique étant de récupérer celles-ci et de les redistribuer à un organisme qui saura en faire profiter ceux dans le besoin.

Alimentation

Communication

Quels canaux utilisés pour communiquer ? Quelle consommation de papier ? Quels goodies ?

La communication est un pôle qui peut vite devenir gourmand en ressources et en énergie si l’on n’y prête pas attention.

Nous veillons à ce que les événements limitent le nombre d’affiches/ flyers qu’ils impriment et privilégient un papier recyclé et à faible grammage, avec impression recto verso. Dans la même idée, il est préférable que la signalétique (banderoles, panneaux) soit réutilisable et éco conçue.

La communication numérique (site internet, réseaux sociaux, newsletter) est à mettre en avant, car elle a un impact plus faible sur l’environnement. Enfin, les goodies ne sont pas toujours nécessaires, car le plus souvent délaissés par les participants dès la fin de l’événement. Il vaut mieux limiter les goodies ou en préférer certains éco-responsables.

Communication

Gestion des déchets
Comment sont triés les déchets ? Quels dispositifs mis en place pour en faciliter la récupération ?

La question des déchets est traitée en parallèle avec la partie alimentation : nous allons veiller à ce que les couverts, assiettes et gobelets soient réutilisables, recyclables ou compostables.

Nous regardons la manière dont est instauré le tri sélectif et si celui-ci est compris facilement par les participants à l’événement. Il est important qu’une quantité suffisante de poubelles soit mise en place pour couvrir l’événement, ainsi que des cendriers.

A la fin de l’événement, le site doit être rendu aussi propre qu’avant. Les participants peuvent être mis à contribution, ce qui permet de les sensibiliser au respect de l’environnement et à la question de la production de déchets lors d’une manifestation grand public. Les déchets les moins polluants étant ceux que l’on ne produit pas, la mise en place d’initiatives de réduction des déchets d’une année sur l’autre est une pratique à encourager.

De plus les produits utilisés pour nettoyer doivent être écoresponsables (produits ayant l’écolabel européen ou équivalent) car eux aussi produisent des déchets (la tournure, d’une certaine manière, peut dire “les produits ayant l’écolabel eux aussi produisent des déchets”). En effet, produits nettoyants et décapants non écologiques qui peuvent être dommageables pour la nature : produits nocifs, toxiques…

Déchets

Hébergement
Quel type d’hébergement l’événement met à disposition des participants ? Quels accès ?

Cette catégorie ne concerne que certains types d’évènements mais peut représenter une part importante de dépense énergétique (consommation d’eau et d’électricité, transport polluant…). Nous sommes attentifs aux moyens de transports mis en place pour faciliter l’accès à l’événement depuis le lieu d’hébergement ; ceux-ci devant permettre l’utilisation de transports doux tels que la marche, les transports en commun ou les navettes.

Plus l’hébergement est proche de l’événement, mieux c’est car cela permet un déplacement à pied et évite l’utilisation de la voiture.

Si le lieu de l’hébergement est conçu dans une démarche écoresponsable, cela peut représenter un véritable bonus. Pour les événements se déroulant dans la nature, il est pertinent de privilégier le camping plutôt que l’hôtel, car s’installer en tente et avoir des blocs sanitaires et cuisine communs permet de consommer moins d’électricité et d’eau.

Hébergement

Lieu de l’évènement
Quelles installations mises en place ? Quelles consommations d’eau et d’électricité ?

Par rapport à la nature de l’événement et au nombre de participants, nous nous interrogeons sur la pertinence d’éventuelles installations comme les chapiteaux, les constructions temporaires… qui peuvent abimer le paysage. Dans certains cas, celles-ci sont inutiles.

Nous veillons aussi à la consommation d’eau et d’électricité sur place : limiteur de débit et installation de toilettes sèches sont particulièrement apprécié.
Transport

Quels transports permettent de se rendre sur les lieux ? Les moyens de transports doux sont-ils encouragés ?

Lieu